Dix mots qui n'existent pas en français

Age-otori (japonais) : être moins beau en sortant de chez le coiffeur.

Bakku-shan (japonais) : une fille jolie seulement de dos.

Forelsket (norvégien) : l’euphorie quand on tombe pour la première fois amoureux.

Litost (tchèque) : le tourment provoqué par la vision soudaine de son propre malheur.

Nunchi (coréen) : l’art délicat d’écouter, de sentir l’humeur d’une autre personne et d’avoir la réaction appropriée.

Pena ajena (mexicain) : l’embarras ressenti devant l’humiliation de quelqu’un.

Pochemuchka (russe) : une personne qui pose trop de questions.

Sgriob (gaélique) : la brûlure de la lèvre supérieure provoquée par une gorgée de whisky.

Tingo (pascuan) : emprunter un à un les biens de son voisin jusqu’à ce qu’il n’ait plus rien.

Waldeinsamkeit (allemand) : le sentiment de solitude en forêt.

Tiré de “25 Handy Words That Simply Don’t Exist In English” par Alex Wain

Publicités

21 commentaires

  1. philmod · janvier 14, 2013

    Tu oublies le mot « nareux » : http://fr.wiktionary.org/wiki/nareux

    J'aime

    • francbelge · janvier 14, 2013

      Mais celui-là existe en français ! 🙂

      J'aime

      • philmod · janvier 14, 2013

        En Français wallon, mais pas en Français français! 😉
        J’avais déjà eu cette discussion avec des potes français, on n’arrivait pas à trouver un équivalent!

        J'aime

      • moimeme · janvier 29, 2013

        Ce mot existe aussi en Moselle !

        J'aime

  2. barthox · janvier 14, 2013

    « Nunchi » c’est de l’empathie, non?

    J'aime

    • francbelge · janvier 15, 2013

      C’est un mélange d’empathie, de savoir-vivre et d’intelligence émotionnelle, si j’ai bien compris.

      J'aime

      • barthox · janvier 15, 2013

        ok, merci de la précision …

        J'aime

      • Marielabeille · janvier 16, 2013

        J’aurais peut-être proposé la « perspicacité » pour traduire ce mot, mais il manque peut-être la dimension d’écoute.

        J'aime

  3. Seynaeve · janvier 14, 2013

    J’avais lui qu’il existait également un mot en Japonais décrivant le syndrome psychotiques de la première visite de Paris par les Japonais (de leur déception face à des attentes non-comblées)

    J'aime

  4. Pingback: Leçon de français. | Mateusz
  5. Pierre Louis Adrien · janvier 23, 2013

    τυγχάνω, rencontrer par hasard. Souvenir des cours de grec ancien.

    J'aime

  6. Pingback: MatooBlog Le pouvoir des mots | MatooBlog
  7. John Klueman · janvier 24, 2013

    Le « nunchi » coréen existe et s’appelle tout simplement « empathie » en français. C’est d’ailleurs le mot de notre langue que je préfère.

    J'aime

  8. Vian · janvier 30, 2013

    à mon sens, « nunchi » se rapprocherait de « munificience »

    J'aime

    • francbelge · février 9, 2013

      La munificence, c’est plutôt la grande générosité. Voire même trop grande, dans certains contextes. 🙂

      J'aime

  9. Katrin · mai 11, 2013

    Il y a le mot allemand « Sehnsucht » qui ne peut être traduit exactement dans aucune langue (en tout cas c’est ce que j’ai lu). Il est construit du verbe « sich sehnen » (rêver d’avoir qc ou qn/désirer qc ou qn/qn ou qc manque) et du nom « Sucht » (addiction).

    J'aime

  10. flynets · mai 12, 2013

    L’empathie serait plus adequate avec pena ajena, la compassion aussi…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s