Pour une application stricte des lois de la physique

Les lois de la physique sont inévitables. Quoi que vous fassiez, elles finissent toujours par se rappeler à votre souvenir. François Reichelt en apporta une preuve éclatante et définitive en 1912, en testant un costume parachute de son invention du premier étage de la tour Eiffel. La pelouse du Champ de Mars s’étant bien remise de sa rencontre avec M. Reichelt, n’en a gardé aucun souvenir. Heureusement, cet exploit fut filmé pour la postérité. De la même manière, nous pouvons facilement constater qu’il est difficile de remplir un récipient déjà plein, sauf à augmenter considérablement la pression que le contenant exerce sur ses parois. D’ailleurs, notre espèce, s’adaptant à son environnement, a développé toute une série de techniques pour utiliser, contrôler ou se protéger des forces de la nature. Parmi ces avancées, il y a par exemple le train, qui nous permet de nous déplacer bien au-delà de nos limites physiologiques.

François Reichelt

Ces expériences de physique, nous les répétons tous les jours, au point qu’on les considère souvent comme des évidences. Un enfant, lorsqu’il a chu une fois, finira par comprendre qu’on ne défie pas impunément la gravitation. Un amateur de vin comprend bien qu’il est difficile de faire rentrer un bouchon dans une bouteille pleine à ras bord.

Pourtant, il y des gens qui, avec constance, oublieux des leçons depuis longtemps apprises, repoussent les limites de la connaissance humaine et font fi du danger. N’écoutant que leur courage, sans souci pour leur intégrité physique et celle des autres, tels des Reichelt du 21e siècle, ils bravent les règles d’airain du monde physique, trop à l’étroit sans doute dans les frontières où nous autres humains habitons.

Je veux saluer ici avec toute ma considération les gens qui se mettent devant la porte du train et t’empêchent de descendre. En effet, s’il est évident pour les gens comme vous et moi irrémédiablement limités par le bon sens, l’éducation et un minimum de patience, qu’il est impossible de remplir de nouveaux voyageurs une voiture qui n’a pas été préalablement vidée de son contenu de voyageurs arrivés à destination, ces pionniers, eux, entendent prouver qu’il est parfaitement possible de marcher sur la gueule de leurs contemporains pour monter d’abord dans le-dit train.

Sans égard pour l’évidence première, sans doute trompeuse, qui voudrait qu’il faille en premier lieu laisser descendre ceux qui, déjà debout, s’apprêtent à vaquer à leurs occupations à l’arrivée du train, ces héros modernes manifestent leur scepticisme et leur curiosité toute scientifique en démontrant le théorème inverse.

On saluera leur génie à l’aune des résultats obtenus. C’est-à-dire rien. On leur souhaite donc une carrière aussi brillante qu’un tailleur qui se croyait parachutiste.

Retrouvez la chronique hebdomadaire de mes grands combats sur le podcast « On a toujours raison » !

Publicités

3 commentaires

  1. Laurent · octobre 18, 2010

    Et parfois, quand on s’y met a plusieurs, on arrive a repousser des limites qu’on pensait infranchissables!
    http://scawley.wordpress.com/2008/04/28/japan-oshiya-at-the-japanese-railway-station/

    J'aime

  2. Pingback: Tweets that mention Pour une application stricte des lois de la physique -- Topsy.com
  3. Elise · octobre 18, 2010

    Oh oui 🙂 Quand je suis de mauvaise humeur, je tend a regarder ces heros droits dans les yeux d’un air peu aimable jusqu’a ce qu’ils bougent. Comme je suis grande et qu’en plus j’ai un velo pliable de 12 kg d’acier anguleux a la main qui obstrue le passage, ca finit par faire son effet.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s