La sodomie quand je veux

Parce que moi aussi, j’en ai marre de me faire violer sans prévenir par un monopole d’état (avec du gravier), je vous encourage à lire l’article de Damien, le plaidoyer de Cédric et à signer la pétition de Test-Achats.

No means no!

La sodomie, d’accord. Mais quand je veux.

Publicités

2 Replies to “La sodomie quand je veux”

  1. [complètement hors-sujet] Mon homme me faisait remarquer à juste titre que « enculer » est bien plus correct étymologiquement parlant que « sodomiser ». En effet, le premier jouis (et j’insiste sur ce terme!) de racines latines, tandis que le second s’appuie sur une interprétation biblique erronée.
    Alternativement, je préfère parler de « pénétration anale » dans les conversations mondaines. [/complètement hors-sujet]

    J'aime

    1. Tout à fait d’accord. D’ailleurs, je fais ici un deuxième amalgame coupable en supposant que le rapport anal est forcément douloureux ou dégradant. Ce qui est complètement faux, bien sûr ! 🙂

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.