Des queues de cerises

Fin août est arrivé un nouvel opérateur téléphonique mobile en Belgique : Cherry. La sortie s’est faite dans un relatif silence, malgré quelques articles. En effet, le marché belge est mis en coupe réglée par trois familles mafieuses opérateurs. Pourtant, il s’agit d’une première mondiale. La technologie mixte Wifi-GSM est très prometteuse et l’offre commerciale est innovante. Le plus influent d’entre nous (aka Vincent) vous en donnera les détails mieux que moi. ((ainsi que sur le site web, qui tue sa maman, comme d’hab’ 😉 ))

cerises

L’indifférence suscitée par l’offre est fort regrettable car cette technologie pourrait à elle seule redéfinir le marché. Elle pourrait. Mais ça n’arrivera pas et ceci pour deux raisons. D’abord, Cherry ne possède ni ne gère d’équipements GSM et doit pour fonctionner acheter des communications en gros à l’un des trois autres opérateurs en place. C’est ce qu’on appelle un MVNO, un opérateur mobile virtuel. Mais à cause de la technologie Wifi, elle doit aussi avoir accès à certains équipements techniques de l’opérateur hôte. Les trois parrains de la Camorra opérateurs vivent sur une confortable rente de situation et n’ont aucun intérêt à faciliter la vie d’un nouvel entrant, surtout s’il a pour objectif de faire diminuer la taille du gâteau.

Deuxième problème pour Cherry, leur technologie nécessite une modification importante du logiciel des téléphones. Pour l’instant, seuls certains systèmes d’exploitation plutôt milieu ou haut de gamme sont supportés, pour des terminaux en général assez coûteux. Pas de bol, l’iPhone n’est pas encore de ceux-là. Je vous entends déjà dire : quelle surprise ! Mais soyons juste. Si une telle modification du système d’exploitation est impossible sur l’iPhone, ce n’est pas uniquement dû au fait que la marque à la pomme n’aime pas les cerises. C’est d’abord parce que toutes les fonctions de tous les téléphones GSM de la planète sont dictées par leurs clients : les opérateurs GSM.

Presque partout (sauf la Belgique, d’ailleurs), les associations de malfaiteurs opérateurs subventionnent les appareils. Ils possèdent la clé d’entrée de leur réseau et protègent leur rente avec la dernière avidité. Chaque appareil est doté d’un numéro identifiant unique (le fameux IMEI) et peut être localisé ou banni du réseau. Pour des raisons techniques, bien sûr… Bref, si vous n’avez toujours pas de télévision numérique terrestre sur votre mobile, c’est à cause grâce à eux. Tout cela augure assez mal du succès commercial de Cherry, malgré une technologie remarquable. À moins qu’ils soient absorbés par l’un des opérateurs (je vous laisse deviner) mais c’est une autre histoire…

Fais-moi du couscous chéri, par Richard Gotainer

Publicités

33 Replies to “Des queues de cerises”

  1. Sauf que Base (KPN Belgium) a ouvert le cœur de son réseau à Cherry pour que ce dernier puisse développer le switch automatique entre Wi-Fi et GSM. Trouvez un opérateur dans le monde qui ira aussi loin avec un partenaire…

    Sinon, chez Cherry, on s’est montré très mécontents de la couverture médiatique assurée par le comité de branleurs dont vous faites partie groupe de blogueurs francophones sélectionné. C’est bizarre comme Damien Van Achter, Baudoin Van Humbeeck et toute la clique sont venus chercher leur téléphone gratuit (déception, c’était une merde et pas un iPhone) et l’ont laissé dans le tiroir jusqu’au jour où il fallait le rendre. En bien ou en mal, on cherche toujours des articles sur la branlosphère blogosphère belge.

    Avant d’être faussement outré, il faut se renseigner et balayer devant sa porte.

    A bon entendeur…

    J'aime

    1. En fait, je suis tout à fait d’accord avec vous… 😀

      1) Si Cherry peut exister, c’est parce que Base leur a ouvert son réseau. Ce qui fait aussi, malheureusement, que Cherry est totalement dépendant de Base. C’est une très bonne affaire pour KPN (de la R&D à pas cher) mais sans doute moins bonne pour Cherry, à terme.

      2) Je trouve aussi que la couverture est assez faible. Moi qui n’ai pas été « sélectionné » parmi la branlosphère belge francophone (et je m’en félicite), j’ai quand même parlé de Cherry dans deux articles.

      3) Je ne suis pas outré, je m’inquiète juste qu’une superbe technologie soit enterrée par nos amis les escrocs opérateurs téléphoniques organisés en oligopole. Et comme le courage politique en matière de concurrence n’est pas le point fort en Belgique quand on touche à l’opérateur historique, j’ai bien peur que ça ne s’améliore pas.

      J'aime

    2. Cherry n’est pas du tout mécontent de la couverture médiatique assurée par les blogueurs, ils sont même extrêmement ravis (pas mal d’articles un peu partout dont un sur TechCrunch, plein de tweets, etc.)

      Baudouin, que tu cites, a été un des testeurs les plus actifs sur le site beta…

      Bref, attention quand tu dis qu’il faut se renseigner, car tu ne l’as fait qu’à moitié 😉

      J'aime

    3. Juste une question, qu’est-ce qui vous permet un tel langage (même écrit) envers des personnes que vous ne connaissez même pas (et qui n’était même pas présente à l’event pour certaines que vous citez) ?

      J'aime

  2. Laurent, Cherry nous a demandé de ne pas en parler jusqu’à la fin du test. Faut savoir: on en parle ou pas? On n’a toujours pas reçu d’instructions pour le rendre. Bref, j’imagine que c’est ok depuis le 26 mais je sais pas trop quoi en dire vu que ça n’a jamais fonctionné chez moi. Je le dis en passant pour la méchante (comme d’hab) ou je me tais? Si tu pouvais m’aider 🙂

    J'aime

  3. Il faut bien admettre qu’on voit mal comment Cherry, sans le contrôle des infrastructure GSM, va pouvoir réellement concurrencer ceux qui lui fournissent ces infrastructures. Au même titre que n’importe quel opérateur virtuel qui est plus un client du fournisseur du réseau qu’un concurrent, Cherry risque de rester coincé dans l’escarcelle de KPN.

    Ce qui n’est pas nécessairement un mal, je vois bien Base racheter Cherry et en faire son offre Wi-Fi/GSM. De cette façon, Base a laissé une entreprise indépendante prendre les risques et faire son marché, avant de le récupérer. Disons que si j’étais à KPN, je trouverais que c’est une bonne stratégie. Et en tant que consommateur, je vois une possibilité de voir l’offre GSM en Belgique un tout petit peu évoluer. Par ailleurs, pour Cherry, ce n’est pas une si mauvaise affaire que cela : en tant qu’entreprise, il vaut mieux être intégré dans un opérateur qu’être son client, non ?

    Enfin, contrairement à Laurent Sanchez, j’ai souvent entendu parler de Cherry, rarement en bien malheureusement. Mais je tiens à répondre à son commentaire en rappelant que les relations presses (comme une opération de charme à destination des blogueurs), c’est « sans résultats garantis ». A ce que je sache, Cherry n’a pas conditionné le test de son système à un article sponsorisé des testeurs… Si Cherry voulait être sûr d’obtenir des retours, il aurait mieux fait d’investir son argent de RP dans des bannières, du SEO et de l’AdSense. Evidemment, c’est moins sexy, mais ça, c’est plus ou moins garanti. Les blogueurs restent encore indépendants, à ce que je sache, et ce n’est pas parce qu’ils acceptent un cadeau qu’ils doivent par la suite en parler. De plus, je ne suis pas loin de penser que certains blogueurs n’ont peut-être pas parlé de Cherry pour éviter d’en dire trop de mal. Ce qui, contrairement à ce que vous laissez entendre, est nettement plus dommageable que de ne rien dire du tout.

    Enfin, et je tiens à conclure mon commentaire sur cela, se branler, ça fait du bien.

    J'aime

  4. J’avoue que le commentaire « Pas content de la couverture médiatique » me gonfle sévère.

    Je ne suis ni un habitué des commentaires incendiaires, ni un membre de la très prestigieuse confrérie des Bloggeurs influents ou quoi que ce soit d’autre, mais la ça me gonfle.

    Qui ose penser qu’en donnant un GSM il faut absolument en parler, c’est le principe même, tu en parle si tu veux. Les émissions de télé reçoivent des dizaines de bouquins, produits et autres par jours, tu n’entend jamais un éditeur venir gueuler dans les médias que personne n’en à parlé.

    La relation va dans les deux sens, les « sélectionnés » se sont déplacés, ont écoutés et ont donc pris du temps pour cela, et la société présente un produit et leur offre une exclu, c’est tout, tout ce qui se passe après c’est du bonus. C’est pas comme si il y avait juste un fournisseurs de services ou produits qui dis, du haut de sa chaise « Toi, toi, et toi » vous êtes les élus et qu’ils doivent se sentir investi d’une mission, si le producteur à décidé de passer par ce genre de RP, il dois en assumer les conséquences.

    Tout ça pour dire que ce genre de phrase est très déplacée voir même insultante pour certaines personnes qui elles en ont parlé !

    Je m’arrête la parce que je pourrais continuer encore des heures. 😉

    Cedric.c

    J'aime

  5. @Franc Belge:
    Les difficultés qu’éprouve Free en France à obtenir une licence GSM/3G malgré le lobbying et l’obstruction judiciaire à peine cachés des 3 opérateurs en place ressemblent du coup presque à de la rigolade…

    J'aime

    1. Ce qui me fait penser, d’ailleurs, que Free en France a pris le problème exactement par l’autre bout. Ils ont construit leur réseau Wifi comme fournisseur d’accès et ont maintenant un maillage qui leur permet d’être quasiment un opérateur téléphonique. Il leur manque une licence GSM mais ils pourraient tout aussi bien devenir MVNO, leur réseau wifi continue à leur appartenir.

      J'aime

  6. Je réagis par rapport aux termes utilisés dans ce blogpost qui me semblent complètement disproportionnés par rapport à la situation réelle. Si je dois résumer ce que j’ai lu, Cherry va se planter à cause des opérateurs. Or, sans la bonne volonté et l’ouverture de Base, Cherry n’existerait pas.

    Je réagis également au « relatif silence » (première phrase de l’article) qui insinue donc que personne n’a parlé de Cherry. Ou, du moins, personne d’intéressant.

    Il faut savoir.

    Ou alors, c’est moi qui comprend très très mal l’humour quinzième degré de Bruxelles 😀

    PS : Pascal, Vinch. Ce n’est bizarrement pas ce qu’on nous a dit.

    PS2 : Seynaeve, ce n’est pas parce qu’on tient un blog perso qu’on fait partie de quelque chose.

    J'aime

    1. 1) Je précise que dans l’état actuel du marché, la réussite commerciale est mal assurée même si la technologie est remarquable.

      2) Tu dis toi-même que personne n’en a parlé. Je te laisse la responsabilité concernant le fait que « personne d’intéressant » n’en ait parlé.

      3) Je suis Français et j’habite à Namur. Pour de l’humour brusseleer, allèï, c’est à côté une fois.

      J'aime

    2. Vous n’avez pas répondu à la question

      « Juste une question, qu’est-ce qui vous permet un tel langage (même écrit) envers des personnes que vous ne connaissez même pas ? »

      J'aime

    3. Moi, perso, un rédacteur de Belgique Mobile qui s’emballe ainsi parcequ’on compare ouvertement nos opérateurs GSM a une association de malfaiteurs, ca me laisse me poser des questions sur l’indépendance de ce rédacteur.

      Ne connaissant pas, ou si peu, Laurent, je vais m’empresser de faire un effort et ne pas le cataloguer sur base de ce simple commentaire rageur.

      Enfin bon, a part ca, Cherry ne tournant pas sur mon misérable nokia a 79€ TTC, je m’en vais payer ma facture Mobistar en faisant semblant d’être convaincu par le marketing qui me dit que j’ai fais le bon choix.

      Mais pour moi, les Opérateur téléphonique, c’est comme les Banques : Une belle clique de ramasseurs de pognon qui profitent de barrière a l’entrée monstrueuse pour fournir un service lamentable.

      J'aime

      1. On en reparle dans un ans sinon moin!

        Derrière mes 38 ans j’ai 22 ans de metier(s) et d’expérience(s) sur ce genre de projets…

        De plus, plus la blranloblogotwittosphere s’excite sur un truc moins le produit à des chance de perdurer…

        Indépendament du cartel opérateurs il reste le proplème des hotspot Wi-fi qui sont de plus en plus fermé ou qui deviennent payant…

        Qu’est-ce qui les différencie réellement de du VoIP/SIP ou même de skype? Tu crois réellement que le clampin ce soucie de basculé du GSM au VoIP (SIP)?

        Quand tu téléphone en bagnole (ce qui est mal!) tu ne chopera jamais de wi-fi car il n’y pas d’itinérance…

        Les offres opérateurs (pas seulement en belgique) sont trop concurencielle, ils seront ecrasés en un claquement de doigt…

        PS: Je ne remet en cause la technologie qui à son intérêt sans être révolutionnaire…

        Je t’aime!

        J'aime

      2. Et au final le produit, concept, la methode et la presentation sont peu attirant…

        Quand j’ai vu le stream ou les piques assiettes de Baudouin, Damien, Mich, Flo et autres blranloblogtwitters sont venus chercher leur bout de viande pour qu’on en parle je me suis dit…

        « Mais qu’est-ce que c’est que ça pour des nazes… l’autre la avec ces long cheveux total geek, et l’autre qui se la joue conférence internationnale dans un anglais hésitant et totalement approximatif, le « boss » affalé dans un fauteil avec ces belles chaussures de sport rouge… »

        On aurait dit les survivants du Club Atari d’Anvers qui essaient de se défendre face à la déferlante Amiga… Oulà je m’égare…

        Le seul ayant tiré son épingle du jeux c’est vinch…

        J'aime

  7. Pascal, je me permets ce langage sur des gens que je ne connais pas car « familles mafieuses » et « association de malfaiteurs » ne me semblent pas tout à fait un langage approprié pour définir des opérateurs. C’est tellement facile de taper sur ceux qui sont coupables avant d’avoir été jugé. Si Cherry se plante, c’est avant tout et uniquement de leur faute. Et je ne pense pas qu’une réaction d’une vingtaine de paragraphes avec des mots bien comme il faut aurait suscité le débat.

    PS: Vinch, la prochaine fois qu’on nous dira « vous êtes les premiers à vraiment vous intéresser à la technologie », on devra comprendre qu’on nous ment.

    En fait, c’est vraiment épuisant de toujours lire les mêmes analyses à deux francs (giga vanne par rapport au blog – turbomagicolol) qui balancent sur tout et n’importe quoi sans chercher le nœud du problème. C’est le syndrome de la blogosphère belge francophone. On préfère dire que le système est pourri. Et faire des raccourcis douteux.

    Par exemple, dire que coupler GSM et Wi-Fi est une première mondiale, c’est un peu fort. L’UMA existe depuis quelques années, a été commercialisé en France et n’a pas rencontré de succès. Si Cherry ne s’appuie pas sur la même technologie, la proposition tarifaire et la logique sont les mêmes. Je suis d’accord de dire que si ça ne me plaît pas de lire cet article, je pourrais très bien foutre la paix à tout le monde et dégager. Mais je ne peux pas m’empêcher de réagir parce qu’on sent que le post a été écrit sans bagage technique et sans véritable connaissance du marché.

    J'aime

    1. Il y a plusieurs débats dans ce discours.

      Modestement (plus comme un utilisateur que comme un expert que je ne suis pas) j’ai parlé de Cherry et de sa technologie, sans me sentir poussé dans le dos dans un sens ou dans un autre simplement parce que j’ai bu 2 cocas et mangé thaïlandais à l’oeil. Sur ce sujet, j’accepte des avis contraire sur mes propos sans aucun problème.

      Me faire traiter de « branleur », c’est une autre histoire que je n’accepte pas. On serait l’un en face de l’autre (ou au téléphone, je peux vous donner mon numéro Cherry ou pas), je me demande si ouvertement vous m’auriez parlé de la sorte.

      Bien à vous

      J'aime

    2. 1) « Si Cherry se plante, c’est avant tout et uniquement de leur faute. »

      Je suis assez d’accord avec ça. Néanmoins, une fois lancés, il y a des conditions de marché, favorables ou pas. Et là, force est de reconnaître qu’elles sont mauvaises.

      2) « sans chercher le nœud du problème »

      Quel est, selon vous, le nœud du problème ? J’attends vos arguments avec grand intérêt.

      3) « sans bagage technique et sans véritable connaissance du marché »

      Une offre couplée Wifi+GSM par un MVNO, c’est une première oui ou non ? Ce n’est pas très important, ça n’enlève rien au statut de pionnier (courageux) de Cherry.

      Mon propos n’était pas de rentrer dans les détails techniques. Les raisons de l’échec d’UMA sont vraisemblablement les mêmes que celles de l’hypothétique échec de Cherry, c’est-à-dire que les opérateurs oligopolistiques n’ont aucun intérêt pour l’instant à voir débarquer cette technologie.

      J’ai l’impression que nous sommes assez d’accord, en fait… Vous avez un problème avec le fait que les trois opérateurs belges forment un cartel/oligopole ?

      J'aime

      1. Finalement je m’en fout en fait…

        Je vis au luxembourg, j’ai le moyen de payer ma facture de 29 euro pour 5gb de data et communications illimitées, sans compté les nombreux hot spot sur tout la ville qui me permet d’utiliser skype via iphone…

        La belgique est le nouveau quart monde et les branloblogotwitters restent les mêmes crétins piques assiettes et « egotistiques »… 🙂

        C’est hors débat? Quel débat!

        J'aime

      2. Remarque je m’en fous aussi. J’ai les moyens de payer des factures à trois chiffres. C’est surtout les services assez médiocres qui m’ennuient (triple play banal et cher, débits miteux…)

        J'aime

  8. A propos d’oligopole, je peux éventuellement vous rejoindre (partiellement). Je ne pense pas avoir la position idéale mais j’ose croire que KPN cherche à secouer le marché belge. Sa prise de capital dans Citylive (mobile vikings) et l’étonnante ouverture face à Cherry (dont le modèle pourrait clairement lui porter préjudice) montrent une volonté d’innover et de jouer le jeu de la concurrence. Sans Base, je vous aurais foutu la paix. Belgacom et Mobistar (voire même Telenet) forment un oligopole évident et indiscutable.

    Revenons à Cherry. Je m’exprime certainement de manière maladroite mais c’est bien là où je voulais en venir. Le modèle existe via l’UMA. Que ce soit un opérateur ou un MVNO qui propose la solution ne change pas radicalement la donne. Mondial Telecom doit gagner de l’argent et ne trouvera jamais à l’étranger un opérateur assez hargneux envers son marché domestique historique pour s’ouvrir à ce point. Il me semble que si Cherry démarre bien, KPN souhaitera entrer dans le capital. C’est une occasion unique (et belge). Je pense que le chemin du succès est plutôt du côté TPE et PME que du consommateur.

    Le nœud du problème me semble nettement plus vaste que le seul cas Cherry et de l’éventuel oligopole. Il faut remonter au cadre législatif et aux instances de régulation. Mais là, je pourrais y passer la nuit et je vous invite à lire BM où je poste (avec d’autres) régulièrement à ce sujet (attention lien publicitaire : http://www.belgiquemobile.be/category/belgique/ )

    Je trouve que, même si l’objectif de démontrer que le marché belge est peu compétitif, la manière n’est peut-être pas adaptée. Bon oui, clairement, ma manière n’est pas top top non plus.

    Le nœud du problème est politique. Non ?

    J'aime

    1. Le problème est clairement politique. Dans le domaine de l’internet en France, par exemple, une régulation stricte a été appliquée sur l’opérateur historique qui a permis l’émergence d’un grand marché de l’internet haut-débit très compétitif. Mais en Belgique, il faut une volonté et des moyens que les politiques et l’IBPT (respectivement) n’ont pas.

      J'aime

  9. A mon humble avis, dans le contexte de marché actuel, la technologie Unlicensed Mobile Access (UMA) dont j’imagine que Cherry est une instance d’implémentation, n’a de sens que pour les « grands comptes ». C’est-à-dire les organisations qui pourraient souhaiter que, lorsque leurs employés sont dans les murs, ces derniers puissent être joints sur leur GSM sans pour autant faire grimper la note téléphonique.

    Dans les autres cas, comme indiqué par d’autres contributeurs, la nécessité de placer des passerelles dans l’infrastructure réseau GSM suppose, soit un partenariat avec un opérateur, soit un hypothétique dégroupage de l’accès mobile, fort peu probable quand les opérateur ont dû payer cher et vilain pour ce dernier.

    Mes deux centimes,
    Lt

    J'aime

  10. Laurent S. > « ces derniers puissent être joints sur leur GSM » pour information quel que soit le système ou l’opérateur quand tu te fais appelé (en dehors du roaming) ça ne coute rien!!!!

    Le problème reste entier, être dépendant du WI-Fi rend la solution non viable même pour les grand compte et si c’est pour rester dans son bureau beaucoup de grand compte son déjà en VoIP…

    Il reste le commercial qui visite un client et qui lui demande « Puis je utilise votre Wi-Fi pour Téléphoner parce que bon on vous prend plein d’argent mais on veut pas en claquer » Bref c’es top classe…

    Un échec je vous dis!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.