Élections

Guerre civile au Parti socialiste. Tout le monde tire sur tout le monde. Voir en particulier Éric Besson, un déçu du ségolénisme : « Diatribe d’un déçu de « Madame Royal » ». C’est violent. Sentant venir la déroute, Ségo et sa team réorganisent la campagne. C’est un peu comme faire virer le Titanic pour éviter l’iceberg…