Pourquoi la 3D ne sert à rien (ou presque)

Cerveau gauche

J’ai toujours pensé que la visualisation en 3D ne servait à rien. Même avec des technologies stéréoscopiques (c’est-à-dire qui exploitent la capacité des yeux et du cerveau à « ressentir » la troisième dimension), on arrive au mieux à ne pas avoir la gerbe. Pour le reste, c’est très généralement sans intérêt pour les applications sérieuses.

Quand on veut représenter beaucoup de données pour les analyser et les comprendre, rien ne remplacera jamais vraiment un bon vieux tableau et quelques courbes faites avec un tableur. Il vaut bien mieux exploiter les capacités d’abstraction et d’analyse du cerveau (le métaphorique cerveau gauche) plutôt que ses capacités spatiales (le tout aussi métaphorique cerveau droit). Avec des gens comme Hans Rosling, on peut même atteindre le sublime. [must see]

http://video.ted.com/assets/player/swf/EmbedPlayer.swf

Néanmoins, la visualisation en 3D s’est perfectionnée au point de permettre la simulation d’environnement suffisamment réaliste pour avoir des applications utiles (simulateurs de vol, opérations chirurgicales, etc.). Il n’empêche, c’est avec beaucoup de doutes que j’ai accepté l’invitation de Samsung à leur soirée de présentation de leur gamme d’écran plats 3D.

Ma vie d’influent 2.0

Commençons par dégager tout de suite le sujet épineux des événements blogueurs. Oui, il y avait à manger et à boire, l’endroit était joli et les gens étaient très contents de répondre à nos questions, en trois langues. Je ne jouerai pas le couplet du faux cul, celui qui ne voit aucun problème à bouffer gratos et donner son avis « en toute indépendance ». Alors si toi aussi tu veux gagner une téloche, tu peux cliquer sur le lien et répondre au quizz. De rien, c’est Samsung qui paye.

J’ai toujours cru que les événements de ce genre ne servaient à rien et que tout ce petit monde (RP et blogueurs) vivait en circuit fermé sur le dos des boîtes qui ne comprennent rien au web. Il s’avère que ce genre d’opération n’est pas très couteuse et rapporte suffisamment en notoriété pour valoir le coup. Les blogueurs sont cheap. Comme les journalistes. [une remarque d’un journaliste belge que je ne nommerai pas]

Et alors, la 3D ?

J’ai été plutôt convaincu par le côté ludique de la chose. Comme d’autres, j’ai été impressionné par l’immersion dans les jeux vidéos. Au cinéma, Avatar a montré qu’on pouvait avoir du succès. Peut-être au détriment de la qualité d’écriture du film mais ça n’a pas d’importance pour l’industrie de l’entertainment.

Avec la 3D, l’industrie du cinéma revient aux sources, aux Lumière et à Méliès. Le cinéma, de plus en plus dans le salon, sera demain comme il fut jadis une attraction de foire. J’espère juste qu’on ne devra pas revoir un Antoine Doinel en couleurs et 3D courant sur la plage. Ce serait le plus sûr moyen de me filer la gerbe.

Publicités

2 commentaires

  1. Baudouin · juin 4, 2010

    On me demanderait d’écrire un scénario pour une fiction en 2D, je saurais comment faire (normal, je l’ai déjà fait). On me demanderait d’écrire un scénario qui prenne en compte dès l’écriture la 3D et qui en jouerait pour faire avancer l’histoire, je ne saurais pas – à l’heure actuelle – comment m’y prendre.

    J'aime

  2. Pingback: Tweets that mention Pourquoi la 3D ne sert à rien (ou presque) -- Topsy.com

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s