Tu veux visiter ?

J’ai toujours été fasciné par les problèmes de communication. Je suis enfermé en moi-même, dépendant des mécanismes cérébraux pour interpréter le monde, dans cette caverne où j’aperçois ses reflets. Mon seul outil pour échapper à cette prison intérieure sont mes sens débiles, mes quelques milliards de synapses limitées. Le cosmos est projeté par mes sens et réduit en ce misérable espace qu’est mon cerveau, qui fait de son mieux pour en filtrer les signaux et le rendre intelligible, accessible à la raison, à celui qui dit je. Et nous sommes tous prisonniers de la même manière, uniques. Jamais aucun être n’a existé qui fut moi avant moi, et après moi personne ne sera jamais moi. Et par cette magnifique capacité réflexive dont est dotée notre espèce, même « je » est parfois un autre.

Alors les pathétiques grognements qu’on nomme langage, que peuvent-ils ? La voix dit oui et le corps non. Nos mots gémis sont noyés dans l’immensité. Comme des petites îles qui communiqueraient par des signaux de fumée, nous sommes tous entourés par un océan d’incommunication. Est-il alors possible de connaître l’autre ? De seulement le comprendre ? De l’aimer ? Cela semble inaccessible. Et pourtant !

Une conversation sur un forum m’en donnait l’illustration : « Super dîner de famille. Seul hic, j’étais la seule célibataire. […] J’ai eu peur de ne jamais trouver personne, de ne jamais aimer ni être aimée. »

J’étais ému par cette sourde angoisse de célibataire, mais je me suis empressé de la réconforter. Je lui assurais qu’il ne fallait pas avoir peur, car la vie est beaucoup plus simple qu’il n’y paraît. Oui c’est vrai se sentir seul, c’est chiant… Moi, je suis plutôt solitaire, je me supporte assez bien et je peux rester des heures à regarder le plafond sans m’ennuyer. J’ai la chance d’avoir une famille compréhensive et j’ai pour l’instant toujours réussi à éluder la question qui tue : quand c’est que tu nous présentes quelqu’un ?

Mais c’est aussi vrai que s’endormir dans les bras de quelqu’un, penser à lui à n’importe quel moment et s’apercevoir que c’est réciproque, c’est vachement bien. Il suffit de faire quelques efforts, rencontrer des gens et on finit par tomber sur quelqu’un de bien, avec qui l’on a envie de passer du temps (et pas que tout nu). On est toujours surpris, certaines personnes paraissent inaccessibles et, c’est bizarre, on se rend compte qu’on ne laisse pas insensible. On a l’impression d’être nul, de ne pas être clair, d’être « sympa mais bof » et puis finalement, on est à côté de la plaque.

Et j’ai conté cette anecdote :

Quand on s’est rencontré, on a passé une excellente soirée, bu un verre et rit beaucoup. Arrivé chez moi, on s’est dit à bientôt en se promettant de se rappeler. Me suis dit que c’était raté, zut, flute, crotte. Pas grave… On va persévérer, hein ? Tant qu’il y a de la vie, il y a de l’espoir, toussa…

Je pensais pourtant avoir été clair, non ? « Tu veux visiter ? », c’est clair, bordel !

Bah en fait, il est retourné chez lui, on a continué à discuter sur msn 15 minutes, et puis il a rappliqué en courant. On croit qu’on est mauvais, mais c’est pas vrai. La prochaine fois (hi hi ^_^), je parlemente plus, j’embrasse direct.

Finalement, la communication fonctionne pas trop mal. Suffit d’être explicite. 😛

Publicités

2 commentaires

  1. B. · novembre 15, 2008

    … et un peu persévérant parfois [genre reformuler, tout ça…]. lol

    J'aime

  2. Franc belge · novembre 15, 2008

    Et pourtant, quand on te demande si tu veux monter après avoir passé une super soirée, avec un sourire qui en dit long, ça me semble super explicite…

    Maintenant, je parlemente plus, j’dynamite… j’disperse… j’ventile… 😀

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s