Il était la musique

« Austérité, il n’était qu’austérité et colère. Il était muet comme un poisson. Je suis un imposteur et je ne vaux rien. J’ai ambitionné le néant. J’ai récolté le néant : du sucre, des louis… et la honte. Lui, il était la musique. Il a tout regardé du monde avec la grande flamme du flambeau qu’on allume en mourant. Je ne suis pas venu à bout de son désir. J’avais un maître. Les ans l’ont pris. »

Tous les matins du monde, Pascal Quignard

Publicités

Bruits de bouche

J’ai une passion secrète, une sorte de fascination pour la linguistique. C’est sans doute pour ça que j’aime l’informatique, qui n’est en fin de compte qu’une affaire de langage, de traduction.

Aujourd’hui, un collègue regardait le plafond, cherchant une idée, et a fait un bruit de bouche, une sorte de claquement pour indiquer son agacement. Il me demande comment on appelle cela en français (il est germanophone). Je n’ai pas su quoi lui dire. En allemand, on utilise le verbe schnalzen, qui signifie aussi faire claquer un fouet.

Résultat : j’ai encore perdu une heure sur Wikipedia à écouter puis tenter de reproduire les enregistrements des clics phonétiques. De page en page, je suis tombé sur les 83 consonnes, 31 voyelles et 4 tons de la langue !xóõ. Cette langue est parlée par un peu plus de 4000 personnes. Et ils ont 2 dialectes.

Moi, je trouve ça fascinant. 😀

P.S. : un autre collègue me signale un documentaire sur deux linguistes partis à la recherche des langues en cours d’extinction, The Linguists. On peut voir la bande-annonce par ici.

Bons baisés de Géorgie

La Russie a réussi à déstabiliser durablement la Géorgie, et a maintenant toutes les raisons de « maintenir la paix » et de reconnaître les provinces séparatistes. Le BTC ? DTC !

Les américains ont vendu à toute l’Europe de l’est leur bouclier anti-missile.

Les capitales d’Europe occidentale passent pour des cons.

Russia : one point.
USA : one point.
Europe : nil.

Addendum : excellent article chez Causeur à propos de la Russie, où l’on voit que la puissance russe est toute relative.

Gauf' au suc'

Petit weekend à Lille. Temps couvert mais agréable.

Oui chef, il y a des marchés couverts à Lille. La preuve :

Les meilleures gaufres du monde. Vanille et leur dernière édition : pistaches et griottes. Mmmmhhh…

Sinon j’ai joué à la guerre (pour survivre à la guerre, il faut devenir la guerre), maté dans le train et pris mon mâle en patience. 🙂

Weekend sanglant

Vendredi. Visite de Paris comme un touriste japonais.

J’ai même mis les pieds à Saint-Sulpice. J’y suis resté plus d’une heure (pas tout à fait comme un touriste japonais, donc).

Shopping dans les grands magasins.
[mode pétasse] Ouh… du cachemire !!! [/mode pétasse]

Verre avec B. Nous parlons de ses amis, ses amours, ses emmerdes. Qui sont parfois les mêmes.

Samedi. Enterrement festif. Laser tag. Nous ressortons lessivés. Boisson(s).

Naissance d’un twit.

On finit la soirée dans un grand appartement. C’est – j’imagine – ce qu’on appelle prendre du galon.

Dimanche. Garde malade. J’accompagne B. à son examen de proctologie. Ou alors c’était les yeux ? Je ne sais plus.

Lundi. Repos forcé. Toute l’infrastructure informatique est down ce matin, pour cause de maintenance. Préparation en catastrophe de l’émission de ce soir. Le studio est en chantier mais tout est recablé en un temps record. J’ai eu peur.

Pour nos retrouvailles, il ose me dire, sourire en coin :
— T’écris ton journal intime, comme une gamine de 10 ans ?

La suite de la soirée sera bien plus agréable.

P.S. : mon score au laser tag ? Chacal en rut. No comment.