L'expérience de Milgram

Connaissez-vous l’expérience de Milgram ? C’est une expérience scientifique très célèbre réalisée au début des années soixante par le psychologue Stanley Milgram et son équipe. Elle teste la capacité à obéir à des ordres donnés par une figure d’autorité légitime, quand bien même ces ordres rentrent en conflit avec la conscience d’un sujet. Elle montre qu’influencés par des ordres ayant l’apparence de l’autorité, la plupart d’entre nous est un bourreau obéissant.

Cette expérience a été reproduite récemment, et les résultats sont tout à fait les mêmes. Soumis aux injonctions d’un professeur en blouse blanche, la majorité des sujets est prête à infliger des souffrances à autrui. Elle montre aussi que si l’on ajoute un complice réticent à poursuivre l’expérience, la proportion des sujets prêts à continuer décroît faiblement. Milgram avait montré qu’avec deux complices, la proportion diminuait encore.

J’y vois plusieurs enseignements intéressants :

  1. Nous sommes tous plus ou moins conditionnés à obéir ;
  2. Pour rendre l’obéissance supportable, on décharge la responsabilité de ses actes sur l’autorité ;
  3. La morale est plus sociale qu’individuelle.

C’est vrai, nous sommes tous plus ou moins des tortionnaires en puissance. Notre excuse : j’obéissais aux ordres, je faisais ce qu’on me disait. C’est à la fois terrible et rassurant. La démocratie est tout autant basée sur l’obéissance que sur la liberté individuelle. L’obéissance est un mécanisme commun dans nos sociétés ; elle règle certains rapports sociaux. Elle n’est pas en soi indésirable. Mais elle n’est pas sans limite. C’est le regard du groupe sur soi qui fixe en grande partie nos barrières morales et limite l’obéissance. C’est donc dans le rapport changeant entre la soumission à l’autorité que confère la majorité des suffrages d’une part, et le jugement moral réflexif de la société sur elle-même et sur l’individu d’autre part que naît la démocratie, autant que l’oppression… J’avais dit rassurant ?

Publicités

[french]Zéro papier, la victoire est proche[/french][english]The end of paper is near… Yes, really.[/english]

[french]Après la lecture d’un article de 43 folders sur la gestion du papier, à l’aide d’un scanner plutôt malin, j’ai découvert une jeune société française qui a sorti une version clé en main, qui s’appelle Xambox. Il y a même une vidéo de la solution xambox. Plutôt cool, non ?[/french]
[english]After reading an article on 43 folders on paper management, advocating a particularly nifty Fujitsu scanner, I stumbled across a young French company which proposes an all-in-one solution called Xambox. An online video is available in French. Pretty cool, huh?[/english]

InboxZero, first impression

You must check your emails less often. When you get new emails, you have to take action for each and every one.

There are five possible actions for each email:

  1. Delete / archive
    • Delete crap
    • Archive the rest in a single « Archive » folder (use full-text search to retrieve)
  2. Delegate
    • Put a follow-up
  3. Respond (quick)
    • Keep the ball in motion
    • Ask a question if you don’t have enough information to respond
  4. Defer
    • Put in a « To respond » folder
    • Try to empty it every day
    • Consider it a small response buffer
  5. Do
    • Do it, now…
    • …or schedule it (don’t use your inbox as a to-do list)
    • When it’s done, archive

Of course, this is customizable. You can come up with another list. The key is to always know what to do with a new email.

Other advice:

  • Essentially, you need to develop & keep this processing habit!« We are what we frequently do » Aristotle
  • Get and read emails once an hour, process to zero and shut if off! (same for news feeds)
  • Cheating is OK
    • Filter high noise / low signal emails but don’t over filter
    • Use templates for frequent answers
    • « I don’t know » is a valid answer
    • If you’re very late to answer an email, why not simply reply « do you still need this? »
  • No fiddling
    • Don’t browse your inbox without processing
    • Stop doing meta work
  • Check yourself periodically & adjust the process if necessary
    • Am I putting my attention where it should be?

[french]Arrêtez le courrier électronique[/french][english]Empty your inbox![/english]

[french]Pour gérer sa boîte email, il faut d’abord savoir la vider ! Excellente introduction aux méthodes d’organisation du type GTD. Merlin Mann, de 43 folders, a fait une petite présentation chez Google de sa méthode appelée Inbox Zero.[/french]
[english]To manage your email, you have to know how to empty your inbox! Here is an excellent introduction to time management methods (à la GTD). Merlin Mann, from 43 folders, made a short presentation of his method, called Inbox Zero.[/english]

Retour de travail

Après un long silence, il est temps de s’y remettre… J’ai passé deux semaines fabuleuses à Lipari, une petite île italienne qui fait partie des Îles Éoliennes, au large de la Sicile. Pas pour les vacances, mais pour le travail, si, si. Les conditions sur place étaient d’ailleurs à la limite du supportable, la preuve :
Ballade à Vulcano
© Flavio Lombardi
Le thème de l’école d’été (comme ce nom sonne doux) était le génie logiciel en général. Voir le site. On a couvert à peu près tous les aspects, de la modélisation du domaine et des exigences jusqu’aux spécifications en passant par l’architecture. Et surtout, on s’est super bien marré !