L'emmerdant, c'est l'union

« L’élection présidentielle de 2012 se gagnera […] au premier tour. Autrement dit, celui des deux candidats, de gauche ou de droite, qui aura le plus rassemblé son camp avant le scrutin présidentiel aura de fortes chances de l’emporter, soit parce qu’il sera face à Marine Le Pen, scénario hélas le plus probable, soit parce qu’il aura obtenu un score élevé au premier tour et aura donc créé une dynamique suffisante pour gagner le second.

C’est le bête et implacable raisonnement arithmétique qu’impose notre scrutin majoritaire à deux tours. On peut regretter qu’il en soit ainsi, qu’il ne nous soit plus permis de faire un “choix de cœur” au premier tour. Mais c’est comme ça. »

Lettre ouverte d’un électeur à tous ceux qui font de la politique à gauche

La gauche espère nous refaire le coup du Programme commun. Ce fut une stratégie très efficace mais elle mit dix ans à porter ses fruits. Je crains qu’une petite année ne soit suffisante à cette armée en déroute et sans chef qu’est le PS pour reconquérir le pouvoir. C’est fort dommage car j’aimerais bien ne pas avoir à choisir entre Marine Le Pen et Nicolas Sarkozy. La dernière fois qu’un tel non-choix m’échût, j’ai voté Chirac ; la prochaine fois, je resterai chez moi.