Visiter Lisbonne

J’ai passé pour la troisième fois quelques jours de repos à Lisbonne et il me semble maintenant inévitable d’admettre que je suis amoureux de cette ville. Nous avons eu l’avantage de séjourner dans le quartier de Graça sur la colline de Saint André, l’une des nombreuses qui composent la ville. Arrivés tard et affamés,  nous avons trouvé refuge dans une petite churrasqueira, seul endroit encore ouvert. Le lendemain matin, au Miradouro da Graça, nous avons profité de l’altitude pour admirer la ville basse et le Tage. Nous y reviendrons plusieurs soirs, en passant chez Botequim pour boire un verre.

Miradouro da Graça

Miradouro da Graça

Nous avons dévalé les escaliers vers l’Alfama pour aller manger du poisson grillé chez Santo António. En face, sur la plus haute colline de la ville, nous avons parcouru les rues de la Mouraria à l’ombre des remparts du Castelo de São Jorge, ancienne forteresse maure reprise au 12e siècle par les croisés comme le reste de la ville.

Tram 28

Tram 28

Dévalant les pentes vers la Baixa sur le tram 28, joujou électrique bringuebalant mais efficace, nous avons fait arrêt à la Sé – la cathédrale de Lisbonne – pour admirer les reliques de Saint Vincent et le trésor patriarcal.

Sé

Dans le bas de la ville, le midi avant d’aller flâner au bord du fleuve sur la majestueuse Praça do Comércio, nous avons mangé du riz et des fèves chez O Bacalhoeiro, où l’on ne parle pas trop anglais même en plein saison. Nous avons grimpé sur l’arc de triomphe de la Rua Augusta pour contempler le travail du marquis de Pombal qui redessina la ville après la catastrophe de 1755.

Praça do Comércio

Praça do Comércio

Nous avons emprunté le célèbre ascenseur de Santa Justa pour visiter l’ancien couvent des Carmes transformé en musée. Ce jour là, les gendarmes portaient leur sainte patronne en procession sur la place.

Dia da Nossa Senhora do Carmo

Dia da Nossa Senhora do Carmo

Nous avons pris le bus pour aller manger les meilleurs pastéis de nata de la ville dans la plus que centenaire Antiga Confeitaria de Belém. Après avoir englouti quelques exemplaires de cette délicieuse spécialité lisbonnaise, des tartelettes aux œufs chaudes et croquantes, nous avons visité le monastère des Hiéronymites, ses colonnes et ses voutes élaborées, son immense cloître de pierre blonde.

Mosteiro dos Jerónimos

Mosteiro dos Jerónimos

En revenant, nous avons bu un verre sur la terrasse de Le Chat en regardant passer l’eau. Nous avons traversé le Tage en bateau – aller à Cais do Sodré, direction Cacilhas, c’est le prix d’un bus – pour manger chez Farol quelques beaux poissons frais et des coques. Nous avons fini notre soirée dans le Bairro Alto en buvant des caipirinhas chez A Capela, un bar discret qui vous mettra à l’abri des étudiants anglais et des couples d’Allemands.

Cacilhas

Cacilhas

Nous avons glissé sur les petits pavés de calcaire. Nous avons eu mal aux mollets. Nous avons pris 5 kilos. Nous avons beaucoup aimé ça.