Liens délicieux du 04/29/09

Petite liste de liens délicieux et récents :

Publicités

Liens délicieux du 04/05/09

Petite liste de liens délicieux et récents :

Journalisme en ligne

J’ai pu assister à la présentation des travaux de Mathieu sur le journalisme en ligne. Les résultats sont encore préliminaires mais quelques idées ont retenu mon attention.

On peut faire une distinction assez nette entre, d’une part, le journaliste professionnel qui publie son travail sur le web, et d’autre part, le journaliste-citoyen qui co-élabore l’information avec ses lecteurs.

Motivations du journaliste en ligne.

Les journalistes en ligne expriment quatre motivations principales pour publier en ligne :

  1. L’indépendance économique et sociale. Le but est d’éliminer les obstacles à la publication en publiant à moindre coût et en s’affranchissant d’une certaine endogamie du milieu journalistique traditionnel (homogénéité culturelle et sociale).
  2. Les bénéfices relationnels. Le journaliste en ligne veut augmenter son réseau et la qualité des liens qui le composent, avoir un accès direct et bi-directionnel à des opinions diversifiées et à des experts.
  3. Les gains économiques. Le journaliste en ligne retire peu de gains économiques immédiats. En revanche, il peut espérer à terme gagner en indépendance, en popularité et en opportunités. Par exemple, faire du trafic est un moyen de monétiser son travail en ligne, même si la course à l’audience a une influence sur la qualité du travail éditorial. Le journaliste peur aussi espérer gagner en expertise sur un domaine de compétence particulier, dont il pourra retirer des gains économiques. La possibilité de gagner sa vie comme journaliste en ligne est une question cruciale, mais encore loin d’être tranchée.
  4. Les motivations idéologiques. C’est la volonté d’offrir une presse d’opinion indépendante. Certains journalistes veulent pouvoir exprimer une opinion minoritaire (extrême ou subversive), répandre leurs idées en dehors des canaux traditionnels trop régulés et considèrent la presse traditionnelle comme consensuelle.

Quel journaliste êtes-vous ?

De différentes entrevues avec des journalistes en ligne belges francophones, Mathieu a tiré quelques caractéristiques/portraits types :

  • Son rapport à l’institution : journaliste pro ou amateur ?
  • Sa vision de l’économie : corporatiste / défenseur du droit d’auteur traditionnel ou libre-échangiste / libriste ?
  • Son rapport à la technologie : le web n’est qu’un outil de publication ou bien il structure la pratique (journalisme de liens, blog, etc.) ?
  • La narration : prétention objective ou journalisme gonzo ?
  • Le type de papier : grand reportage (information) ou édito (opinion) ?
  • Sa spécialisation : généraliste ou spécialiste ?

On peut donc s’amuser à dresser le portrait d’un journaliste en ligne selon ces critères. Si je vous dis : journaliste pro, libriste, investi dans les nouveaux outils, plutôt objectif, faisant du reportage généraliste à tendance web, vous pensez à qui ? 😉

Mise à jour du 7 avril : les slides le présentation « Journalisme à l’épreuve des blogs, par M. Simonson », avec l’aimable autorisation de l’auteur.

Liens délicieux du 04/02/09