Les blagues de toto

— Ça va, vous êtes pas trop vieux, vous arrivez encore à vous laver ?
— Oui, ça va… Tu peux m’aider sous ma douche, si tu veux.
— J’aurais dû la sentir venir, celle-là !
— Si tu viens sous ma douche, tu la sentiras mieux.

Ici Bruxelles, à vous Cognacq-Jay

J’ai terminé de monter le reportage sur la Gay Pride bruxelloise. Je n’aurai vraisemblablement pas le temps de le retoucher mais vos commentaires sont les bienvenus ! Diffusion ce soir dans Homosphère, sur la RUN.

Sur ce, je vais me coucher. Demain, j’ai séminaire/barbecue/branlette toute la journée.

C’est pas trop tôt

Hi Steve,

Enfin ! L’iPhone arrive en Belgique grâce à Orange/Mobistar.

Mais si tu sais, Steve : le petit bout de terrain entre la France, l’Allemagne et les Pays-Bas. Non pas là,  ! Oui, c’est ça. Où ils font des bières trop fortes et des frites trop grasses. Vue de la Californie, c’est pas grand, je sais, mais bon. C’est gentil de penser à nous… avec un an de retard. Enfoiré.

Non je voulais pas dire ça, Steve. ‘Scuse moi. C’est les nerfs. Et merci de changer ton business model et d’autoriser les opérateurs à subventionner l’appareil. Mon banquier t’embrasse (avec la langue, tiens).

Poutous. With love,

F.B.

Achat compulsif

J’ai pas résisté, j’ai acheté un dictaphone. L’Olympus WS-210S. J’ai fait un petit test rapide :

  • Enregistrement en WMA (Windows, beurk) mais la qualité est très correcte ;
  • Connexion USB comme n’importe quel stockage de masse ;
  • Ça marche sur mon Mac.

On verra sur le champ de bataille samedi… Il y a moyen de filtrer la voix, je vais faire quelques essais mais rien ne vaut le terrain !

Prochaine émission

La prochaine émission d’Homosphère – la planète d’un autre genre (mais faut-il encore le répéter ?) – du lundi 19 mai aura pour thème : la Gay Pride ! Et oui, ça revient tous les ans aux beaux jours (enfin, en mai, quoi) comme les fleurs du marronnier ou les hirondelles au printemps.

Des hirondelles avec des plumes dans le cul, disons.

Cette année, j’ai furieusement envie de micro-trottoiriser mes contemporains. Ça fera une excuse pour démarrer la conversation. À défaut, comme d’habitude, on replacera le contexte historique et on détaillera les revendications. Pfff… Classique.

Sinon, la dernière émission n’a pu être enregistrée pour des raisons indépendantes… patati patata. Et je vous emmerde. Vous n’avez qu’à habiter à Namur. 🙂

La dernière émission passée à la postérité :
[audio:http://homosphere.be/page5/files/podcast_36.mp3%5D

Sagesse

Le ciel est, par-dessus le toit,
Si bleu, si calme !
Un arbre, par-dessus le toit,
Berce sa palme.

La cloche, dans le ciel qu’on voit,
Doucement tinte.
Un oiseau sur l’arbre qu’on voit
Chante sa plainte.

Mon Dieu, mon Dieu, la vie est là,
Simple et tranquille.
Cette paisible rumeur-là
Vient de la ville.

— Qu’as-tu fait, ô toi que voilà
Pleurant sans cesse,
Dis, qu’as-tu fait, toi que voilà,
De ta jeunesse ?

Paul Verlaine, Sagesse (1881)

Revoir Paris

Ce weekend, j’étais à Paris. La ville où tout a commencé et où tout finira. J’aime y retourner de temps en temps, en touriste. Une journée, rien qu’une, retrouver l’atmosphère. Je travaille ma nostalgie au corps, j’entretiens les braises du souvenir.

Cette fois, avec B. que j’ai qualifié de « régional de l’étape » – ce qui l’a fait bien rire, on a fait guide touristique. Visite d’exposition et quais de la Seine. Saint-Germain et rue Mouffetard. Une belle balade, voire pour moi un pèlerinage…

J’ai placé le plus d’allusions vaseuses que j’ai pu. Dans la limite de la décence ! C’était pas une réunion de salopes, quand même… 😉

Le lundi : visite chez ma sœur, qui est de nouveau gravement enceinte. Une fille. On blague sur le prénom : Allison ou Kevina ? Finalement, plutôt Fatima…

Mon neveu (le premier, donc) est encore plus beau. Il est tellement beau qu’on va finir par lui crever un œil, juste pour équilibrer. Il dessine (mal) et il parle (bien). Cet enfant est un enchantement.

Grande maison et barbecue au soleil dans le Vexin, à la campagne quoi. 🙂

Rentré lundi soir par le Thalys (voyager sans ticket, j’adore). Rencontré une collègue dano-thaïlandaise et son copain. Évocation de leur séjour. Amusement partagé à cause d’un drôle de voyageur.

La première chose qu’on regarde chez une femme ? Son mec, pardi !

Imagine

From The Joy of Tech:

Imagine there’s no Facebook…
It’s easy if you try,
No text messages or twitter…
Among us only Skype.
Imagine all the people, living for today…