Archives du mot-clé compte

quitter facebook

Vivre sans Facebook, fin et suite

Comme je l’ai raconté ici, et par là, j’ai supprimé mon compte Facebook. Il semble qu’il ait été effectivement effacé.

Les gens semblent avoir de plus en plus tendance à quitter Facebook. Néanmoins, cette tendance n’est pas vraiment nouvelle et elle s’explique aussi par le grand succès du site. Ce qu’on peut en revanche signaler, c’est que la presse mainstream commence à en parler. On verra si le Quit Facebook Day remportera du succès. J’ai des doutes.

Et maintenant, que faire ? Que puis-je espérer ? Je pense que je retournerai sur Facebook, pour rester en contact avec mes amis très proches. Malheureusement, si l’on veut être prudent et ne pas confier à Facebook trop de données, l’intérêt du site devient très limité. Et surtout, je ne suis pas sûr que j’aie besoin d’une distraction supplémentaire.

Les vrais amis, de toutes façons, savent où me trouver…

ban-facebook

Vivre sans Facebook, épisode 2

Voilà 10 raisons de supprimer votre compte Facebook (en cliquant là) :

  1. Les conditions d’utilisation sont en votre défaveur. Facebook a tous les droits sur tout. Et vous, rien.
  2. Le PDG de Facebook a des problèmes avec l’éthique.
  3. Facebook pense que la vie privée est une notion périmée.
  4. Facebook vous cache les conséquences de son utilisation et change la façon dont il utilise vos données quand ça l’arrange.
  5. Facebook utilise parfois l’intimidation pour faire taire les critiques.
  6. Même vos données « privées » sont partagées avec les applications tierces.
  7. Facebook n’est pas assez diligent et compétent pour lui confier vos données.
  8. Facebook a un bouton de suppression de compte très bien caché.
  9. Facebook prétend être ouvert sur le web mais veut le posséder (et vos données) pour lui seul.
  10. Le site Facebook est assez pourri.

Traduction libre…

Vivre sans Facebook, épisode 1

Les récents changements de politique de confidentialité sur Facebook ont fini par me lasser. Je ne suis pas vraiment un hystérique de la vie privée. D’abord car ce que je mets en ligne est soit anodin, soit précisément là pour être lu. Ensuite parce que j’en connais les mécanismes (référencement, branding et tutti quanti). Enfin parce que c’est quand même assez utile et fun, il faut avouer. D’ailleurs, sur Facebook, il y a de nombreux outils pour protéger ses photos, ses vidéos, ses liens, sa vie en somme. On peut faire des groupes d’utilisateurs et définir pour chaque type de données les droits d’accès correspondants. C’est très puissant et complètement rébarbatif.

Ce que je reproche à Facebook n’est donc pas tant un manque de mécanismes de protection des données que de balader ses utilisateurs en permanence. En bref, leurs conditions changent tout le temps, de manière strictement unilatérale et sans préavis. La seule et unique valeur de Facebook étant dans les données qu’on y met, j’ai décidé de voter avec mes pieds et de m’en aller définitivement. Vous pouvez toujours retrouver mes bavardages sur twitter ou sur ce blog. Les conditions d’utilisation sont toujours les mêmes. Promis.

Il est très aisé de désactiver son compte Facebook. Il est mis en sommeil mais votre réseau est toujours là. Pour supprimer définitivement votre compte Facebook, le lien est plus difficile à trouver. Facebook promet que mon compte sera définitivement supprimé dans 14 jours. On verra. Facebook a l’habitude de mentir…